logotype

 

Depuis le 1er mai 2012, je n’ai plus à courir d’un hôtel à l’autre, à tester le confort des abris bus, à attendre que les portes du métro s’ouvrent pour aller m’y réchauffer…

De l’heur d’une rencontre m’échoit pour un an la jouissance d’une chambre à Paris.

Pour le moment doucement je la meuble. Grand merci à qui m’y aide.

Je continue d’écrire, de marcher… de mendier aussi dans les rues de la ville, ma situation reste précaire mais cette « sortie » de rue est une étape importante vers un retour à une vie « normale ».

J’espère que les sept étages-sans ascenseur-qui me séparent de la civilisation ne décourageront pas les visiteurs….et tout particulièrement mes amis de la « Goélette ». Ils ont su me donner courage quand j’étais prés de vaciller et je compte m’investir avec eux afin que d’autres me chancellent.

D’ailleurs qui s’étonnera de ce qu’un Dandy – en dépit de ses lourdeurs -vogue aux côtés d’une légère Goélette.

2017  Association Goelette   Copyright 2013